La transformation d’un simple vélo en un vélo électrique : les grandes lignes !

Rouler à vélo est un geste qui respecte l’environnement. Une des dernières tendances est d’ailleurs de transformer son vélo classique en un vélo électrique. Pour ce faire, il suffit d’installer un kit sur votre bicyclette. Cela est économique et le modèle que vous obtenez vous permet de vous déplacer rapidement, avec moins d’effort, sur de longs parcours. Voyons alors les grandes lignes de cette transformation.

Les composants nécessaires pour convertir un vélo classique en un VAE

Pour transformer un vélo classique en VAE, il faut se procurer quelques accessoires importants. Vous trouverez l’ensemble des kits servant à l’électrification d’un vélo sur le marché ou sur internet, principalement sur cycloboost.com. Parmi ces éléments, il y a la roue motorisée ou le moteur pédalier. Vous n’avez qu’à remplacer une des roues de votre bicyclette par une roue électrique ou installer le moteur pédalier sur le boîtier de pédalier. L’installation est facile, simple. Il est seulement à noter que pour assurer la répartition du poids, il est plus judicieux d’installer le moteur sur le boîtier de pédalier. Puis, il y a la batterie. Avant l’installation de ces derniers, vous devez choisir le système qui vous convient. En fait, vous pouvez installer le moteur sous le pédalier et fixer la batterie sur le cadre, mais vous pouvez également intégrer ces deux éléments sur l’une des roues. Vous êtes libre quant au choix de la batterie. Néanmoins, vous êtes dans l’obligation de choisir un moteur de 0.25KW. Celui qui a une puissance comprise entre 500W et 1000W est justement interdit sur la route publique. Par ailleurs, il y a l’écran LCD qui affiche le niveau de la batterie et la vitesse. Placés au niveau du guidon, ces accessoires permettent aussi de modifier le niveau d’assistance. Ainsi, presque tous les vélos simples peuvent être convertis en des vélos avec moteur. Il faut juste prendre quelques mesures telles que la largeur de l’entraxe du pneu et de l’encoche, la taille du boîtier de pédalier et des roues. Pour rappel, que vous soyez sur un vélo classique ou un VAE, ne négligez jamais votre sécurité. Alors, portez un casque avant de prendre la route.

Les points essentiels à connaître avant de transformer son vélo en un VAE

Il est maintenant plus facile de convertir son vélo en un vélo motorisé. D’ailleurs, les kits à incorporer ont été simplifiés. Ceci facilite leurs installations et vous pouvez donc l’effectuer vous-même. Toutefois, il faut considérer quelques points avant de se lancer.

Sachez que les fabricants de vélos classiques n’autorisent pas les modifications, car ils ne peuvent assurer que la sécurité des vélos originels. De ce fait, dès lors que vous modifiez votre vélo classique, le fabricant n’est plus tenu responsable de sa sécurité. Si vous décidez de sauter le pas, pensez à respecter certaines normes de modification.

Sachez en effet que les vélos électriques respectent une norme : la EN15194. La puissance du moteur de votre vélo ne doit pas alors dépasser les 250W. Si le moteur dépasse cette valeur, votre VAE est considéré comme un cyclomoteur. Dans ce cas, vous devez avoir une assurance et un permis de conduire. De plus, il faut lui attribuer une immatriculation.

Puis, il ne faut pas oublier que l’ajout des kits, surtout le moteur et la batterie, risque d’augmenter son poids de 2 à 3kg environ. De ce fait, il vous faut un peu de temps pour vous habituer à le conduire et à retrouver votre stabilité lors de la conduite.

Découvrez également ici comment choisir un rameur ? D’autres sujets intéressants sont disponible sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.